Notre collection

Adieu la guerre

Haut de la page

On craint le nucléaire, mais non le nationalisme et la guerre qui sont à la racine du mal. Hiroshima, en son temps, a arrêté la guerre, tandis que la «guerre conventionnelle» faisait trois fois plus de victimes en deux raids sur Tokyo! Il faudrait un État supranational mondial. Mais l'ONU est paralysée par le veto des Grands. Et à l'Ouest, le pacifisme prêche un désarmement unilatéral... on l'accuse donc d'idéalisme naïf, de complot communiste. Pourtant, 50 000 armes nucléaires se font face, et voilà venir la «guerre des étoiles». Il faut abolir la guerre, sinon c'est elle qui nous abolira! Septième partie d'une série de sept films.

1985, 56 min 26 s

Haut de la page