Notre collection

Le Canada en guerre - Volume 4

Haut de la page

Le Rivage de l'enfer : Été-Automne 1944. L'Allemagne a encore des sursauts meurtriers : les projectiles V-1, puis V-2, sèment la destruction en Grande-Bretagne. Les Canadiens débarquent dans les Flandres. La 3e Division prépare l'attaque dans l'estuaire de l'Escaut. Contre-offensive des Ardennes : les Allemands se meurent. Les digues de Walcheren sont pulvérisées. Dans la Manche, les vedettes-torpilleurs dament le pion aux vaisseaux allemands (27 min 45 s). L'aube a éclaté : Automne 1944 - Printemps 1945. À la veille de la victoire, le Canada est divisé par une crise intestine. Le manque d'hommes pour le service outre-mer ramène la conscription sur le tapis, menace l'unité nationale et le gouvernement King. En Europe, les divisions canadiennes montent jusqu'au sommet de la botte italienne, puis se reforment pour écraser l'Allemagne. Elles franchissent la fameuse ligne Siegfried (27 min 18 s). D plus 333 : Printemps-Été 1945. Hitler avait dit : «Celui qui lancera la torche de la guerre en Europe ne peut souhaiter que le chaos.» En 1945, ses arrogants soldats ont oublié le pas de l'oie. L'Allemagne est vaincue. On célèbre la paix dans l'hystérie. Les forces d'occupation découvrent les horreurs de Belsen, Auschwitz, Buchenwald. Franklin D. Rossevelt meurt. La première bombe atomique tombe sur le Japon (28 min 2 s). Le Malaise de la paix : Été 1945 - Été 1946. 1945 : capitulation du Japon. La Seconde Guerre mondiale prend fin. Les prisonniers canadiens sortent des camps de concentration de l'Empire du Soleil levant. Au Canada, on s'attaque à la réhabilitation. L'épisode Gouzenko secoue la capitale et le pays. Les procès commencent à Nuremberg. L'Organisation des Nations Unies se forme et notre pays, plus prestigieux, participe désormais... à la guerre froide (28 min).

1994, 111 min 40 s