Notre collection

La Caresse d'une ride

Haut de la page

Rien n'arrêtera Minou Petrowski d'aimer, de vivre, de travailler. Mais à 64 ans, elle se dit terrifiée. Non pas de vieillir, mais d'être empêchée d'exister pour ces quelques rides dont le temps l'a gratifiée. Journaliste à la radio nationale, cette passionnée de cinéma avoue sereinement son âge, mais refuse dans le fait de vieillir tout ce qui tue le désir et atrophie l'esprit. À son exemple, d'autres hommes et femmes nourrissent encore mille projets ou renouent avec l'amour. Leurs propos alternent avec des scènes allégoriques montrant des femmes «décorées, parées, réparées», en quête de la fontaine de Jouvence. À l'illusion de la jeunesse, Minou Petrowski préfère vivre en état de risque, le plus intensément possible.

1996, 38 min 59 s