Notre collection

Le Cadenas

Haut de la page

En route vers l'école, un garçon bute contre une énorme main, qui s'empare de son sac d'écolier et le projette dans les airs. La main le pousse vers un immense cadenas, puis le force à entrer par le trou de la serrure : voilà l'écolier prisonnier d'une dangereuse usine de cadenas. Comme tous les enfants qui occupent les lieux, il se retrouve devant une poinçonneuse fonctionnant à une cadence infernale. Peinant à suivre le rythme de la machine, il fait une fausse manoeuvre et se tranche un doigt. Il tente alors de s'enfuir mais est pourchassé par de menaçantes pièces de métal. Dans sa fuite, le garçon fait une chute et s'évanouit. En esprit, il se remémore ses camarades de jeu, les mélodies qu'il jouait à la flûte, sa mère aimante et attentionnée. Mais la réalité est plus tragique. Rattrapé, il se retrouve à l'usine en train de polir des cadenas. Il se met à tousser du sang après avoir respiré des particules de fer qui lui seront fatales : l'enfant meurt au travail. Sans ménagement, la main ramasse son corps et le dépose dans la boîte d'emballage d'un cadenas, symbole de son innocence assassinée. Comment peut-on accepter le travail forcé des enfants? Inspiré de l'article 32 de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, Le Cadenas, coproduit avec l'Inde, illustre le droit de l'enfant d'être protégé contre l'exploitation économique. Un film d'animation sans paroles faisant partie du Volet 3 de la collection Droits au coeur destiné aux jeunes de 12 ans et plus.

1997, 05 min 55 s

Haut de la page

Prix du festival de Giffoni pour les 3 volets de la Collection Droits au Coeur
Festival du film
Du 20 au 27 juillet 1997, Giffoni - Italie

Haut de la page