Notre collection

Mai en décembre (Godard en Abitibi)

Haut de la page

1968. La France est secouée par les manifestations ouvrières et étudiantes et une poignée de cinéastes en colère interrompt le Festival de Cannes. Au Québec, la montée du nationalisme conduit à des affrontements lors des festivités du 24 juin. C'est dans ce contexte que l'on organise "Les dix jours du cinéma politique" au Cinéma Verdi, à Montréal, qui accueille Jean-Luc Godard, auréolé du succès de ses films À bout de souffle (1959) et Pierrot le fou (1965). Loin de s'en tenir à des rencontres avec ses admirateurs, le cinéaste caresse un projet. Il ira à Rouyn-Noranda où la télévision lui donne carte blanche. Il y fera la révolution... Ce film est issu de la collection Libres courts, premières oeuvres courts métrages documentaires. Sept films, sept cinéastes, un regard neuf sur le monde. Audace. Émotion. Cinéma.

2000, 25 min 50 s