Notre collection

Se débattre

Haut de la page

Se débattre regroupe trois films qui se penchent sur le drame des femmes violentées au Canada. Si jamais tu pars... raconte l'histoire de Sylvie qui se réfugie dans une maison d'hébergement, à Montréal. Elle y trouve chaleur et compréhension de même que toute l'information nécessaire pour obtenir l'aide sociale et légale dont elle a besoin. Le film met en relief la solitude morale qu'éprouvent les femmes victimes de violence conjugale et les incite à faire connaître leur état (27 min 5 s). J'osais pas rien dire présente les services disponibles, en zones rurales, pour les femmes victimes de violence conjugale. Le témoignage de Denise ainsi que celui d'une femme autochtone qui a également trouvé refuge dans une maison d'hébergement de l'Abitibi-Témiscamingue, nous montrent la nécessité de maintenir ces maison, voire même d'en augmenter le nombre (27 min 25 s). Fallait que ça change vise à faire reconnaître la nécessité d'une concertation entre les personnes qui travaillent auprès des femmes victimes de violence conjugale. Le document insiste sur une solution : combattre le mal à sa source en amenant les hommes à suivre une thérapie (27 min 52 s).

1986, 82 min 22 s

Haut de la page