Notre collection

Clonage ou l'Art de se faire doubler

Haut de la page

Depuis la nuit des temps, les mythes de perfection et d'immortalité ont nourri les rêves les plus fous et les passions les plus destructrices. Aujourd'hui, certains rêvent d'incarner ces mythes à travers des clones humains, se reproduisant seuls et sans sexualité, à l'infini... Une telle perspective fait frémir... Quand une société s'apprête à modifier ainsi la conception des individus et de l'espèce, à emmêler les générations, à disloquer la parentalité, à effriter les repères de l'identité, bref à quitter l'humanité, n'est-ce pas un symptôme de folie? Sans doute. Mais le clonage d'animaux et d'embryons humains en annonce déjà la possibilité technique, la stérilité en fournit l'alibi et en masque l'eugénisme latent : «améliorer la qualité biologique» de nos descendants... Mais un clone en cache toujours un autre, si bien que, derrière ce projet d'humains dupliqués, se profile déjà un lucratif marché d'embryons humains et d'animaux transgéniques, conçus comme laboratoires vivants et viviers industriels. Dans les vapeurs du marché et de la technique, certains inaugurent ainsi, au nom d'un paradoxal idéal de santé, de nouvelles filières de vivants aux impacts insoupçonnés. Pourquoi donc glissons-nous ainsi de nous-mêmes, amnésiques et somnambules, prêts à perdre pied, à perdre corps, à changer d'espèce? On sait pourtant qu'à traverser le miroir pour y chercher son double, on s'y perd, trompés, dépassés, bref, doublés... Au moyen d'interviews avec d'éminents spécialistes français : le Dr C. Sureau, président de l'Académie de médecine, les biologistes J. Testart et B. Jegou, la psychanalyste M. Vacquin, le généticien A. Khan, les juristes M.-A. Hermitte et C. Labrusse Riou, les philosophes M. Tibon Cornillot, le québécois J. Dufresne, et enfin l'économiste américain J. Rifkin, les réalisateurs Karl Parent et Louise Vandelac nous plongent au coeur de ce débat crucial.

2000, 51 min 36 s

Haut de la page