Notre collection

Pas de pays sans paysans

Haut de la page

L'agriculture est en crise partout sur la planète. La course à la productivité de l'agro-industrie s'effectue au détriment de l'environnement et de la qualité des aliments. Sous la pression de la mondialisation, les revenus des agriculteurs diminuent, et les fermes familiales disparaissent sans cesse.

Pas de pays sans paysans, de la documentariste Ève Lamont, adopte le point de vue de cultivateurs et d'éleveurs du Québec, de l'Ouest canadien, du Vermont (États-Unis) et de la France pour dénoncer les dégâts que cause l'agriculture industrielle. Pensons ici à la pollution et à la destruction des écosystèmes, sans compter la prolifération de cultures d'OGM, qui fait peser une menace additionnelle sur la biodiversité et l'autonomie des paysans.

Pas de pays sans paysans témoigne à la fois d'une implacable lucidité et d'un irrépressible espoir. Un mouvement ralliant agriculteurs et consommateurs proclame qu'il est possible et crucial de cultiver autrement. En Europe comme en Amérique, des paysans proposent une autre vision de l'agriculture et mettent en oeuvre des pratiques soucieuses de l'environnement et de la pérennité de l'agriculture.

2005, 89 min 55 s

Haut de la page