Notre collection

Le blues de l'Orient

Haut de la page

Qu'ont en commun Le Caire, Tel Aviv, Beyrouth, Damas ou Alep? Au-delà des conflits qui ont agité ou agitent encore le Moyen-Orient, ces villes ont un héritage en partage : la musique arabe classique. De Paris, la cinéaste Florence Strauss remonte aux sources de cet art immémorial tout en partant sur les traces de son histoire personnelle en partie ignorée et occultée. Du vide et de l'absence naît la voix d'une émouvante catharsis. À la faveur de cette double quête propice aux rencontres, ce road-movie rend hommage aux musiciens et poètes qui incarnent et perpétuent une partie de l'histoire de l'Orient au moyen de leur art. Ode au métissage et ouverture à l'Autre, le film célèbre la sensualité et la générosité d'une terre jadis associée au Jardin d'Éden. Avant tout musique du coeur, Le Blues de l'Orient exprime en mille et une nuances toute notre humanité dans sa complexité historique.

2006, 51 min 46 s

Haut de la page