Notre collection

Mission Antarctique - L'océan de glace

Haut de la page

Minuscule aux côtés des icebergs géants de glace bleue, le Sedna IV et son intrépide équipe de scientifiques et de cinéastes naviguent au sud du cercle polaire antarctique. Ensemble, pendant 430 jours, ils colligeront les preuves de l’effet du changement climatique sur ce monde fragile. Sous la coque de leur vaisseau, un froid et mystérieux univers abrite certaines des plus résistantes et étranges créatures de la planète : némertes géants, poissons-dragons et éponges ancestrales. Durant des millions d’années, ces créatures vivant au fond de la mer australe ont évolué dans un environnement stable, mais, en raison de la grande portée des effets du changement climatique, leur milieu de vie se trouve bouleversé.

La température des eaux salées de l’ouest de la péninsule antarctique a déjà augmenté de 1 °C. Pour comprendre les impacts d’une augmentation de la température de l’eau prévue d’ici à la fin du siècle, Lloyd Peck dirige une série d’expérimentations scientifiques à la station de recherche Rothera, base permanente de la très active British Antarctic Survey. Il a découvert qu’un réchauffement de deux degrés seulement pourrait avoir des répercussions importantes, puisque plusieurs espèces ne pourraient alors plus accomplir leurs fonctions biologiques vitales, comme se déplacer, manger et se reproduire.

Après avoir jeté l’ancre, l’équipe a consacré les longues heures de noirceur hivernale à étudier les effets du changement climatique sur l’un des endroits qui s’est réchauffé le plus rapidement sur la planète. Cependant, plutôt que de procéder à des allers-retours aisés sur une glace solide jusqu’à leur station d’échantillonnage d’eau, l’équipe de plongeurs a dû traverser une glace fondante sur une distance de 1,5 km, une des conséquences inquiétantes de l’augmentation de la température de l’air de 6 ° C enregistrés sur la péninsule antarctique en hiver. Véritable préfiguration d’un monde en pleine mutation, l’Antarctique nous envoie un signal d’alarme.

2007, 52 min 02 s

Haut de la page