Notre collection

Professeur Norman Cornett : «Depuis quand ressent-on l'obligation de répondre correctement au lieu de répondre honnêtement?»

Haut de la page

« Depuis quand différencie-t-on la bonne réponse d’une réponse honnête? » – Professeur Norman Cornett 

C’est le début d’un nouveau semestre à l’Université McGill de Montréal, et de nouveaux étudiants de premier cycle prennent place dans la classe du professeur Norman Cornett.

D'entrée de jeu, Norman Cornett pique leur curiosité en leur distribuant les paroles de la chanson « Another Brick in the Wall » et en les entraînant dans une interprétation enthousiaste de cet hymne contestataire. « We don’t need no thought control… » (Nous n’avons pas besoin d’un contrôle de pensées…) 

Ce n’est pas vraiment ce à quoi on s’attendrait d’un cours d'études religieuses. 

Au fil des ans, le professeur Cornett s’est acquis l’affection et le respect de beaucoup d’étudiants avec ses méthodes non conventionnelles. Qu’il donne un cours sur les soins palliatifs ou sur le sionisme, sur l’improvisation en jazz ou l’histoire des Autochtones du Canada, il remet en question les opinions répandues et stimule les jeunes à une époque charnière de leur vie en cherchant à provoquer chez eux la pensée originale.

« Le cours exigeait beaucoup de travail. Mais une fois qu’on s’y mettait, ça valait la peine. On le faisait avec beaucoup de plaisir. » ― un étudiant    

Grâce aux séances « dialogiques » qu’il propose à ses étudiants, le professeur Cornett leur a permis de rencontrer une remarquable pléiade d’artistes, de juges, de talmudistes et de philosophes, un groupe comprenant entre autres l’ancien premier ministre Paul Martin, le jazzman Oliver Jones, l’interprète et chorégraphe de danse moderne Mariko Tanabe et Alanis Obomsawin, l’une des cinéastes autochtones les plus en vue du Canada.

Sensible à la façon dont les sociétés éduquent leurs jeunes générations, Alanis Obomsawin réagit à la décision controversée de l’Université McGill de congédier Norman Cornett en 2007, en rendant hommage à cet enseignant extraordinaire. Braquant exceptionnellement sa caméra sur un sujet non autochtone, elle puise à l’énergie des jeunes partisans de Cornett pour réfléchir sur les vertus d’un esprit ouvert et généreux.

 


2009, 80 min 41 s

Haut de la page