Notre collection

Qimmit : un choc, deux vérités

Haut de la page

Chez les Inuits, le chien de traîneau représentait non seulement une façon de vivre mais aussi un lien profond, persistant, à la terre. Entre les années 1950 et 1970, le mode de vie semi-nomade des Inuits a pratiquement disparu. Les familles se sont regroupées et fixées. La population de chiens de traîneau a diminué si bien qu’il n’en resté que quelques centaines. Les Inuits sont nombreux à croire que leurs bêtes ont été tuées par la Gendarmerie royale, mandatée par le gouvernement fédéral pour vider le territoire de ses habitants et les « civiliser ». La GRC récuse ces histoires, soutenant qu'elles sont pure invention ou le résultat d'un malentendu culturel.

Qimmit : un choc, deux vérités cherche comment et pourquoi le chien de traîneau a disparu, un mystère ayant laissé de terribles cicatrices dans tout l'Arctique canadien.
 

2010, 52 min

Haut de la page

Second prix Rigoberta Menchu
Présence Autochtone (Terres en Vues)
Du 17 au 23 juin 2010, Montréal - Canada