Notre collection

3e page après le soleil / Third Page from the Sun

Haut de la page

À l’origine, trois livres: un guide pratique, un ouvrage de référence, un recueil de récits fondateurs de la culture occidentale. 

Plus simplement : le catalogue d’un festival de films, un dictionnaire, la Bible. Trois ouvrages dont la matérialité est rendue obsolète par la dématérialisation numérique.

Dans un geste libérateur - S’agit-il d’un gaspillage sacrilège ou d’une agressive entreprise de récupération ? - l'artiste et cinéaste Theodore Ushev a recouvert les pages de peinture, masquant les mots et brouillant les signes pour créer trois films sur la base de ce matériau, générant ainsi un autre sens, un autre mouvement, une autre énergie...

Nous voici au cœur d’un acte de création par la destruction, au milieu d’un puissant défouloir artistique constitué de trois animations abstraites qui se déploient sur autant d’écrans, le tout porté et structuré par une musique originale d’Ana Sokolovic. Entre les trois livres cérémonieusement présentés et cet amas de pages barbouillées déposées au milieu de la pièce, il y a l’action de l’artiste. Il y a, aussi, le dispositif technique du cinéma qui donne vie à la matière. Commentaire sur la fragilité de la culture, 3e page après le soleil, l'installation réactualise la notion de palimpseste.

2014, 05 min 53 s

Haut de la page