Notre collection

Le poème de Petra

Haut de la page

Tourné en stéréoscopie 3D, ce documentaire d’animation visuellement fascinant accompagne l’artiste torontoise Petra Tolley, laquelle se livre à un soliloque naïf sur ce que l’on ressent lorsqu’on se trouve « au milieu ». Née avec la trisomie 21, Petra présente sa vision particulière du moi social, puisant à même les expériences affectives liées au fait de vivre et de travailler dans ce flux entre l’ordre social et le chaos personnel. La réalisatrice lauréate Shira Avni (En laçant mes souliers, John et Michael) recourt à la rotoscopie et au dessin réalisé à la main pour rehausser par l’animation la prestation de Petra et susciter l’interaction en créant avec l’artiste une forme de documentaire de collaboration. Intégrés au film, le texte et les dessins de Petra relèvent d’une imagination féconde (un écureuil se métamorphose en arbre, puis en pieuvre) et illustrent ses pensées par de riches symboles. Mais elle n’est pas seule : une douzaine d’adultes trisomiques l’entourent dans un mouvement théâtral fluide qui explore la dynamique de l’isolement, des attentes de la société et du soutien de celle-ci. Cette chorégraphie préalablement conçue par Petra résulte de discussions intenses sur la signification du poème et sur la possibilité de faire jouer chaque vers par les interprètes. Au cœur d’espaces mouvants et soutenue par une subtile stéréoscopie 3D, Petra s’adresse à la caméra avec une franchise empreinte de détermination et de tendresse. Il émane de l’ensemble un sentiment profond d’intimité, d’aliénation, d’attachement et finalement, de dignité.

2012, 04 min 11 s

Haut de la page
Haut de la page