Notre collection

Ying Jia, dépanneur de la Petite Patrie (Site Web)

Haut de la page

Même si le dépanneur s’appelle aujourd’hui « Ying Jia », on peut toujours voir l’ancien nom du commerce, « Marché de la P’tite Patrie », écrit dans la fenêtre. À l’intérieur, une photo des premiers propriétaires du commerce, M. et Mme Fiset, prise dans les années 1930, témoigne de ce qu’était autrefois une épicerie de quartier.

La photographe Dominique Lafond et la journaliste Judith Lussier ont fait la connaissance des Lu en 2009, alors qu’elles parcouraient la province à la rencontre de dépanneurs de toutes sortes pour la production de leur livre Sacré dépanneur! Elles ont été touchées par l’intégration de cette famille d’origine chinoise dans le quartier montréalais de la Petite Patrie, à l’angle du boulevard Rosemont et de la rue De La Roche. Le récit des Lu nous rappelle que derrière la façade du dépanneur, i| y a l’histoire d’une famille.

2012, 10 min

Haut de la page