Notre collection

Les héritiers du club

Haut de la page

L’Acadie est une société en mutation à la croisée des chemins. Alors que les citoyens se sentent abandonnés par leurs représentants, quel rôle peut encore jouer l’artiste au sein de la collectivité? Ancré dans le présent, tout en tirant les leçons du passé, Les héritiers du club réinvente la vie à partir de plusieurs initiatives collectives.

Le film nous transporte à Sainte-Anne-du-Bocage, un quartier de Caraquet, au Nouveau-Brunswick. C’est là que prospérait jadis le Club des jeunes, un espace culturel et communautaire, qui est aussi un legs historique, celui de Nazaire Dugas, premier architecte acadien. Rachetée il y a quelques années, cette salle en réfection est aujourd’hui le point de ralliement de plusieurs amis qui veulent faire revivre l’esprit des lieux. Autour de l’édifice gravitent l’écrivaine France Daigle, la nouvelle propriétaire, le musicien René Cormier et l’homme de théâtre Allain Roy, qui préparent le spectacle d’inauguration. La cinéaste Renée Blanchar filme l’avancée du projet tout en travaillant, à la création d’un jardin collectif. Pour chacun, il s’agit de rester fidèle à une forme d’engagement et de résistance.

À la faveur de témoignages plus intimes, le documentaire met à jour une histoire commune aux multiples ramifications. Le récit des pères se mêle à celui des fils et des filles. Et chacun de mesurer alors l’importance de la transmission d’une mémoire à travers la filiation et l’art. Avec ses projets concrets et rassembleurs, Les héritiers du club ouvre résolument la voie à de nouvelles façons d’être ensemble pour la suite du monde.

2015, 89 min

Haut de la page