Notre collection

Le campeur décampe

Haut de la page

Un citadin refuse un beau jour de s'enivrer de vacarme. Enfourchant sa moto, il s'enfonce dans les bois. La nuit le surprend en ces lieux. Il s'endort jusqu'à l'heure où un concert de présences invisibles le tire de sa douce euphorie. Plus mort que vif, notre campeur décampe et revient planter sa tente au milieu des bruits bénis de la circulation. Rien n'est aussi troublant que l'inconnu et ses bruits insolites. Film sans paroles.

1967, 07 min 23 s

Haut de la page