Photo tirée des Chroniques de notre terre natale – Nippaq, court métrage documentaire réalisé par Qajaaq Ellsworth en 2011. Un chasseur inuit se déplace en motoneige sur la mer gelée.

Les Rendez-vous de la francophonie

L’ONF AUX RENDEZ-VOUS DE LA FRANCOPHONIE :
DU CINÉMA FRANC

Organisez une ou plusieurs projections publiques durant le mois de mars ou venez simplement découvrir des films dans une salle près de chez vous !

Depuis 2006, l’Office national du film du Canada (ONF) participe aux Rendez-vous de la Francophonie (RVF), qui se déroulent en mars chaque année dans 75 villes à travers le pays et qui donnent lieu à plus de 250 projections. Pour une 14e année consécutive, l’ONF célébrera fièrement l’événement en offrant son cinéma, riche d’histoires et de prises de parole franches. Pour le 21e anniversaire des RVF, les francophones et les francophiles du Canada auront la chance de découvrir, sur le thème du dialogue des cultures, le dernier documentaire de Luc Bourdon, La part du diable, ainsi que des films d’animation récents et primés qui ont fait le tour du monde dans des festivals prestigieux : Trois mille d’Asinnajaq, Le sujet de Patrick Bouchard, Étreintes de Justine Vuylsteker, Rubans de Torill Kove, Une tête disparaît de Franck Dion, MacPherson de Martine Chartrand et La pureté de l’enfance de Zviane. Deux autres programmes aux images vivantes et colorées s’adresseront plus spécifiquement aux enfants. Le premier, Des histoires d’ici pour les petits, réunit des récits et des légendes d’inspiration autochtone. Le second, Des animaux qui ont presque toujours le dernier mot, comporte différentes histoires où des humains et des animaux, ou simplement des animaux entre eux, trouvent des solutions à des problèmes, comme le défi des langues au Canada.

Cette programmation diversifiée saura assurément plaire à différents publics. Des documentaires aux films d’animation, l’ONF offre un cinéma toujours engagé, conscient de son rôle dans le dialogue des cultures et qui donne matière à discuter ! Nous vous encourageons à organiser plusieurs projections puisque tout est gratuit. Profitez de ce privilège qui durera un mois entier et participez en grand nombre !

Quatre programmes :

Programme 1 : 110 min (grand public – 13+)
Des identités en dialogue

La part du diable | Luc Bourdon | 2017 | 102 min 22 s (précédé du court métrage Au beau milieu de la plaine – Les Fransaskois | Scott Parker | 2016 | 7 min) À l’aide de près de 200 films de l’ONF, La part du diable de Luc Bourdon propose un regard singulier et nouveau sur les grands bouleversements des années 1960-1970. Véritable visite à travers le patrimoine, où francophones et anglophones s’expriment dans une série d’archives judicieusement choisies, La part du diable est une rare rencontre où sont conviées les diverses cultures ayant marqué l’histoire de l’Amérique du Nord. Un film par l’entremise duquel chacune et chacun est invité à devenir un observateur aguerri, à prêter une oreille attentive à cette déclamation poétique. En première partie du programme, un court métrage présente les Fransaskois, un bastion francophone vivant en plein cœur de la Saskatchewan. Un programme sur le bilinguisme entre dualité, échanges et cohabitation harmonieuse en l’honneur du 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles.

Programme 2 : 71 min (grand public – 12+)
Des voix marquantes qui s’animent

Trois mille | Asinnajaq | 2017 | 14 min
Un printemps | Keyu Chen | 2017 | 6 min 7 s
Le sujet | Patrick Bouchard | 2018 | 13 min
La pureté de l’enfance | Zviane | 2017 | 3 min 30 s
MacPherson | Martine Chartrand | 2012 |10 min 52 s
Étreintes | Justine Vuylsteker | 2018 | 5 min 24 s
Rubans | Torill Kove | 2017 | 8 min 46 s
Une tête disparaît | Franck Dion | 2016 | 9 min 28 s

Ce programme de films d’animation aux signatures uniques et marquantes démontre une diversité dans les approches artistiques, mais aussi dans les cultures représentées, à l’image de la francophonie canadienne. Dans Trois mille, Asinnajaq revisite le passé et le présent du peuple inuit et s’inspire d’archives pour imaginer son futur. Avec Un printemps, Keyu Chen signe son premier film d’animation, racontant avec tendresse l’histoire d’une jeune fille qui, poussée par un besoin d’épanouissement, quitte le nid familial. Pour Le sujet, Patrick Bouchard a travaillé avec un moulage grandeur nature de lui-même, au lieu des marionnettes auxquelles il nous a habitués dans ses précédents films. Auteure de bande dessinée et de musique québécoise, Zviane signe avec La pureté de l’enfance son premier film d’animation, un pied de nez à la nostalgie. Martine Chartrand, quant à elle, raconte l’histoire de l’amitié entre Félix Leclerc et Frank Randolph Macpherson, un ingénieur-chimiste jamaïcain. Elle utilise la technique de la peinture sur verre, très rare de nos jours, pour créer cette ode à la culture francophone qui a comme bande sonore la fameuse chanson de Félix Leclerc MacPherson. D’origine française, Justine Vuylsteker reprend de son côté une autre technique d’animation peu fréquente, l’écran d’épingles. Étreintes, son premier film d’animation, raconte l’histoire d’une femme tiraillée entre deux hommes, celui du passé et celui du présent. Torill Kove, qui a remporté l’Oscar du meilleur film d’animation en 2007 pour Le poète danois, explore avec Rubans la beauté et la complexité de l’amour parental. Comme tous les films de cette compilation, Une tête disparaît du réalisateur et illustrateur Franck Dion a également gagné des prix dans de nombreux festivals. Il présente avec tendresse et poésie le voyage d’une dame âgée atteinte de démence dégénérative. Ces titres donnent une idée de l’expertise et de la capacité d’innovation de l’ONF.

Programme 3 : 42 min (grand public – 4+)
Des histoires d’ici pour les petits

Vistas – Petit Tonnerre | Nance Ackerman, Alan Syliboy | 2009 | 2 min 59 s
Îlot | Nicolas Brault | 2003 | 7 min 1 s
Labo d’animation du Nunavut : Je ne suis qu’une petite femme | Gyu Oh | 2010 | 4 min 39 s
Waseteg | Phyllis Grant | 2010 | 6 min 29 s
Maq et l’esprit de la forêt | Phyllis Grant | 2006 | 8 min 29 s
Une histoire de tortues | Kathy Shultz | 2012 | 9 min 51 s
Vistas – Les danseurs de l’herbe | Melanie Jackson | 2009 | 2 min

Ce programme de sept films s’inspire de récits et de légendes autochtones. Sur les sept, cinq ont été réalisés par des Autochtones de plusieurs régions du Canada. Vistas – Petit Tonnerre d’Alan Syliboy, de la Première Nation de Millbrook, et de Nance Ackerman aux origines Kanyen’kehà:ka (Mohawk) évoque une légende micmaque. Phyllis Grant, de la Première Nation Pabineau, s’inspire également de sa culture micmaque pour Waseteg et Maq et l’esprit de la forêt. Pour sa part, Gyu Oh interprète un poème inuit de 1927 dans son film Labo d’animation du Nunavut : Je ne suis qu’une petite femme. Melanie Jackson, de la Première Nation de Sakimay en Saskatchewan, cinéaste métisse-saulteaux de la Nation anichinabée, signe Vistas – Les danseurs de l’herbe, une animation sur la danse du cerceau, une tradition symbolisant l’unité de toutes les nations. Les deux autres titres sont Îlot de Nicolas Brault, inspiré de la culture inuite, et Une histoire de tortues de Kathy Shultz, un récit universel et touchant sur la vie d’une tortue. Ces animations colorées prennent leurs sources dans le territoire.

Programme 4 : 50 min (grand public – 6+)
Des animaux qui ont presque toujours le dernier mot

Ludovic – Un crocodile dans mon jardin | Co Hoedeman |2000 | 9 min
La montagne de SGaana | Christopher Auchter | 2017 | 10 min 2 s
Les yeux noirs | Nicola Lemay | 2011 | 14 min 22 s
Le merle | Norman McLaren | 1958 | 4 min
Histoires de bus | Tali | 2014 | 10 min 48 s
Le corbeau et le renard | Francine Desbiens, Pierre Hébert, Yves Leduc, Michèle Pauzé | 1969 | 2 min

S’entendre et se comprendre n’est jamais simple. Dans ce programme, des animaux ont presque toujours le dernier mot et réussissent à négocier, à se comprendre, à trouver des solutions et à se réconcilier. Dans Histoires de bus de Tali, bien qu’un animal se trouve au mauvais endroit au mauvais moment, l’histoire se termine bien. Mettant en vedette l’ourson Ludovic, le film de Co Hoedeman montre que le partage du territoire n’est pas évident quand un crocodile se retrouve dans le jardin. D’ailleurs, le partage tout court n’est pas facile, comme en témoigne la fameuse fable de La Fontaine que s’amuse à déconstruire Le corbeau et le renard. Dans La montagne de SGaana, un homme pris entre une orque et une souris est sauvé par sa dulcinée, dans un récit fantastique du cinéaste haïda Christopher Auchter. Toujours avec un animal en avant-plan, Les yeux noirs de Nicola Lemay aborde un sujet plus délicat, le handicap visuel, avec douceur, humour et tendresse. Et Le merle, un classique du maître de l’animation Norman McLaren, est une magnifique métaphore de la francophonie qu’on ne pourra jamais faire taire. Au contraire, elle grandit et progresse chaque année.

Organisation des projections publiques

L’ONF offre un soutien logistique et promotionnel pour permettre aux organisateurs de mettre en place leurs projections. Concrètement, nous vous fournissons gratuitement :

1) des copies de visionnage (DVD) des programmes retenus. Chaque DVD comporte un menu français et un menu anglais que vous pourrez sélectionner lors des projections ;
2) des affichettes personnalisées en français de chaque programme (4 max.) afin d’annoncer vos séances. Sur demande, nous pouvons vous envoyer la version PDF de ces affichettes ;
3) des fiches descriptives des films (cinéfiches), selon la disponibilité (4 max. par film). Sur demande, nous pouvons vous envoyer la version PDF de ces fiches ;
4) la promotion de vos projections sur les sites Internet et les blogues respectifs des RVF et de l’ONF, ainsi que sur Facebook, Twitter, YouTube et autres médias sociaux.

Conditions de participation

Qui peut organiser une projection publique ? Tout le monde ! Comment vous y prendre ? Rien de plus simple ! Il vous faut :

1) télécharger le formulaire d’inscription sur cette page ou demander-le en écrivant à RVF2019@onf.ca.
2) trouver une salle où il est facile d’installer un projecteur, un lecteur DVD et un écran. Il peut s’agir d’une salle communautaire, d’un gymnase, d’une école, d’une salle paroissiale, d’une résidence ou d’un centre pour personnes âgées, d’une bibliothèque, d’une salle de classe… ou même de votre salon ;
3) dès que la date et l’heure de votre ou de vos projections seront confirmées, retourner le formulaire d’inscription (avant le 29 janvier 2019) au RVF2019@onf.ca.
4) faire la promotion de vos projections auprès de votre communauté pour attirer le plus grand nombre de personnes — par exemple en apposant les affichettes de l’ONF aux endroits stratégiques au moins trois semaines à l’avance, en créant une page Facebook, en recourant à la publicité, en déployant une campagne téléphonique, en envoyant des courriels, et par tout autre moyen possible (voir l’aide-mémoire au verso du formulaire d’inscription) ;
5) entreprendre les démarches pour trouver un invité ou une invitée qui échangera avec le public après la séance, si vous le jugez opportun. Cela contribue souvent à attirer davantage de gens et stimule la discussion après une projection.

Pour pouvoir profiter de l’offre de l’ONF, vous devez aussi respecter certaines exigences :

1) effectuer vos projections uniquement durant la période des RVF, soit entre le 1er et le 31 mars 2019 ;
2) présenter chaque programme intégralement (nous en informer au préalable si cela n’est pas possible) ;
3) effectuer les tests techniques nécessaires dès réception des DVD ;
4) fournir à l’ONF un rapport d’auditoire pour chacune de vos projections au plus tard le 8 avril 2019. Un simple courriel à RVF2019@onf.ca suffira ! Il s’agit d’y indiquer la date et le lieu de la séance, le numéro du programme (1, 2, 3 ou 4) et le nombre de personnes présentes ;
5) retourner ou détruire les DVD fournis. Si vous choisissez de les détruire, prière d’en aviser l’ONF au RVF2019@onf.ca.

Découvrir des films dans une salle près de chez vous

En février, la liste des projections confirmées sera accessible dans le calendrier des RVF.

Vive la francophonie!

Contact :

Florence François
Agente de programmation
f.francois@onf.ca