Dessin montrant un petit garçon avec une grosse tête. Photo d’un personnage de BLA BLA, un site Web interactif réalisé par Vincent Morisset en 2011.

Communiqués de presse et trousses médias

Quatre documentaires de l'Office national du film du Canada sélectionnés à l'American Indian Film Festival

Communiqué de presse

2013/10/24


Montréal, le 24 octobre 2013― Quatre documentaires éloquents de l'Office national du film du Canada (ONF) réalisés par des cinéastes autochtones seront présentés à la 38e édition de l'American Indian Film Festival, qui se tiendra du 1er au 10 novembre, à San Francisco.

Cette année, le Festival accueille la première mondiale d'un film qui explore le problème de l'alcoolisme et brise le joug de la honte associée à la toxicomanie. Il présente aussi, en première américaine, une production qui pose un regard extrêmement personnel sur le pouvoir des rituels accompagnant la venue d'un nouveau-né dans une famille inuite.

De plus, le Festival met à l'affiche un film de la célèbre Alanis Obomsawin, lequel va au delà des grands titres et fouille les causes de la crise du logement qui frappe une petite communauté crie et capte l'attention du monde entier. Les festivaliers pourront aussi voir une coproduction de l'ONF portant sur les survivants du système des pensionnats du gouvernement canadien, une tragédie nationale ayant laissé un douloureux héritage à des générations d'Autochtones.

Crazywater ( Eau-de-feu)

Première mondiale

L'alcoolisme est un problème permanent dans de nombreuses communautés autochtones. Pourtant, le sujet est rarement abordé ouvertement.

Dennis Allen, dont le souvenir du premier verre remonte à l'enfance, raconte vaillamment la lutte qu'il a menée – et remportée – contre ses démons personnels. Levant le voile sur la dimension humaine d'un problème trop souvent occulté, Crazywater nous présente avec courage et honnêteté plusieurs récits sur la toxicomanie. En relatant leur trajectoire, les protagonistes du documentaire, dont le réalisateur lui-même, aideront bien des gens à emprunter la voie de la guérison et prouveront que l'on peut arriver à bon port. 

Scénario et réalisation de Dennis Allen; production de Selwyn Jacob. Les productrices exécutives pour l'ONF sont Tracey Friesen et Michelle van Beusekom.

Timuti
Première américaine

Le printemps est de retour dans l'est de l'Arctique canadien. Revigorée, la rivière Innuksuak s'anime, la toundra reprend vie aux chants des oiseaux, alors qu'un petit garçon vient au monde.

En 29 minutes, l'artiste et cinéaste Jobie Weetaluktuk, le regard tourné vers sa famille élargie, rend hommage au pouvoir éternel du rituel, en posant sa caméra sur la tendre histoire d'une jeune femme et d'une naissance imprévue. Témoin privilégié et respectueux, il observe les rituels de la petite enfance et exploite avec créativité l'animation et les images d'archives pour documenter  les traditions qui dictent le choix du nom et l'habillage de son neveu nouvellement né, et son baptême chrétien. Exploitant leurs riches traditions narratives ancestrales, le cinéaste campe des scènes de vie familiale dans l'infinie beauté des paysages nordiques et raconte une histoire teintée de résilience et de renouveau.

Timuti est produit pour l'ONF par Kat Baulu; Ravida Din est la productrice exécutive.

The People of the Kattawapiskak River ( Le peuple de la rivière Kattawapiskak)

À l'automne 2011, la collectivité Attawapiskat des Premières Nations se retrouve au centre de l'attention médiatique. Aux prises avec une grave crise du logement, la communauté établie sur la rive ouest de la baie de James, déclare l'état d'urgence.

The People of the Kattawapiskak River braque sa lentille sur cette petite communauté dont les conditions de vie sont comparables à celles qui prévalent dans un bidonville, et ce, dans un des pays les plus riches du monde. La réalisatrice Alanis Obomsawin œuvre depuis 40 ans pour la reconnaissance de la culture des Amérindiens du Canada, et retrace ici l'histoire et les causes de cette crise du logement.

Ravida Din signe la production de ce film.

We Were Children ( Nous n'étions que des enfants…)

Durant plus d'un siècle, au Canada, des enfants autochtones ont été tenus par la loi de fréquenter des pensionnats dirigés par le clergé, une pratique d'assimilation aujourd'hui considérée comme une tragédie nationale et culturelle. Réalisé par Tim Wolochatiuk et écrit par Jason Sherman, We Were Children relate l'histoire véridique et bouleversante de Lyna Hart et de Glen Anaquod, retirés du foyer familial respectivement à quatre et six ans, et forcés de s'adapter à un nouvel univers étrange et menaçant.

Mêlant un remarquable récit dramatique aux courageux témoignages, le film donne la parole à deux enfants pris au piège d'un système qui marquera à jamais leur vie. We Were Children est une coproduction d' Eagle Vision Inc., eOne et l'ONF, avec la participation de Musique et Film Manitoba, du Fonds des médias du Canada et du Réseau de télévision ds peuples autochtones (APTN). Production de Kyle Irving. Les producteurs exécutifs sont Lisa Meeches pour Eagle Vision, Laszlo Barna et Loren Mawhinney pour eOne. David Christensen est producteur et producteur exécutif pour l'ONF.

L'ONF en bref

L'Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d'auteur. L'ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 4 prix Écrans canadiens, 7 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie. Le contenu primé de l'ONF peut être visionné dans ONF.ca, de même que sur les ordiphones, les tablettes et la télévision connectée au moyen de ses applications.

- 30 –

Renseignements :

Jennifer Mair, relationniste ONF           
Tél. : 416-954-2045               
Cell. : 416-436-0105               
j.mair@onf.ca                    

Lily Robert, directrice, Communications institutionnelles, ONF
Tél. : 514-283-3838
Cell. : 514-296-8261
l.robert@onf.ca