Dessin montrant un petit garçon avec une grosse tête. Photo d’un personnage de BLA BLA, un site Web interactif réalisé par Vincent Morisset en 2011.

Communiqués de presse et trousses médias

L'installation Mégaphone a remporté son pari : donner aux Montréalais un espace public de prise de parole

Communiqué de presse

2013/11/13


Montréal, le 13 novembre 2013 – Pour l'Office national du film du Canada, le Quartier des spectacles et Moment Factory, le pari est remporté! L'installation interactive Mégaphone, qui a pris fin le 4 novembre, au lendemain des élections municipales, a permis aux Montréalais de s'approprier l'espace public. Pendant deux mois, l'empreinte visuelle de leur parole a illuminé le pavillon Président-Kennedy de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Mégaphone était une coproduction de l' ONF et du Quartier des spectacles et une création de Moment Factory, mise en scène par Étienne Paquette.

Des utilisations diversifiées


Quand les citoyens ont utilisé Mégaphone pour prendre la parole (traiter des sujets ou exprimer une idée ou une émotion du moment), les façades se sont animées de leurs mots, grâce au système de reconnaissance vocale spécialement développé par le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM) : ces mots sont devenus une scénographie, un riche décor à ces discours.

Les participants se sont aussi appropriés Mégaphone comme un outil de création, jouant de l'interaction entre les mots et les murs, répétant des paroles, créant même des « cartes postales numériques », prises en photo, puis envoyées à partir d'un téléphone intelligent. Mégaphone a aussi été le lieu de lectures littéraires personnelles, de concerts improvisés, même de monuments commémoratifs éphémères (par exemple avec le nom des militants de Greenpeace prisonniers en Russie ou de victimes de brutalité policière).

Mégaphone a aussi permis aux citoyens et aux touristes d'exprimer leur amour pour Montréal, en français et en anglais, beau symbole de l'ouverture au monde de la ville.

La prise de parole qui a fait vibrer la ville
D'après Louis-René Beaudin, maître de cérémonie de Mégaphone


Parmi les moments marquants, on compte la soirée des candidats à la mairie de Montréal, qui a permis au public d'entendre pour la première fois presque tous les candidats, soit une dizaine; le discours de l'ex-leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois sur la Charte des valeurs québécoises, qui a provoqué des discussions passionnées; les quelques soirées de slam (en français) et de contes (en anglais), avec des orateurs inspirants dont les mots ont bondi dans Mégaphone comme rarement; et toute l'expression de la variété des conditions sociales, des jeunes aux personnes homosexuelles, handicapées, immigrantes, âgées, itinérantes et aux citoyens s'insurgeant contre l'abus de pouvoir et la corruption. Tous ces gens réclamant plus d'équité dans la société ont pris la parole individuellement pour exprimer des besoins collectifs. Comme l'écrivait Michel Seymour du Département de philosophie de l'Université de Montréal dans Le Devoir du 6 novembre : « Un Mégaphone qui démontrait en les rehaussant l'importance et le caractère unique des voix individuelles citoyennes ».

Quelques moments captés sur le vif


Cliquez ici pour voir des extraits des moments les plus marquants de Mégaphone.

Ce qu'ils et elles en ont dit

Michel Venne, directeur général de l'Institut du Nouveau Monde :

« Le Mégaphone devrait devenir une tradition. Nous pourrions, par exemple, installer un Mégaphone devant l'hôtel de ville, ou dans le grand hall de l'hôtel de ville, chaque fois que le conseil municipal se réunit, pour permettre l'expression et l'échange entre les citoyens sur les sujets qui les préoccupent et que doivent entendre leurs représentants. »

Kofi Sonokpon, candidat indépendant à la mairie de Montréal :

« J'ai beaucoup apprécié mon passage à Mégaphone dans le cadre de la joute oratoire des candidats à la mairie de Montréal. C'est un lieu de culture démocratique et de participation citoyenne qu'il faudrait absolument préserver. Un élément important à souligner, c'est l'attitude démocratique des organisateurs de l'événement, qui ont tenu à donner la parole à tous les candidats à la mairie. »

Claude Fortin, étudiante au doctorat à l'Université Simon Fraser, menant une étude sur Mégaphone :

« Beaucoup de gens se servent de Mégaphone pour annoncer une idée ou une émotion du moment ou alors déclarer leur " statut ", comme on le fait souvent dans les médias sociaux. Certains disent qu'ils ont aimé tel film ou tel spectacle, d'autres racontent une anecdote ou commentent une nouvelle de la journée. On pourrait se poser la question : les médias sociaux ont-ils modifié la façon dont les gens communiquent? »

Un pari remporté pour l'ONF et le Quartier des spectacles


La prise de parole citoyenne a fait vibrer Mégaphone de voix multiples et diverses, et les citoyens se sont réellement appropriés l'installation, souvent de façon inédite et créative. Certaines villes se montrent déjà intéressées à accueillir Mégaphone; des pourparlers sont en cours.

Merci aux organismes partenaires qui ont eu des tribunes à Mégaphone et qui ont grandement contribué à son succès : l'École Urbania, l'Institut du Nouveau Monde, Le Devoir, ICI Radio-Canada, Ivy et la Ligue de slam, le Rassemblement pour des actions innovantes en démocratie (RAID), 100en1jour, Équiterre, Ianik Marcil et François Cardinal, ainsi que tous les autres qui se sont appropriés le Mégaphone l'instant d'une soirée.

Toujours des mots

Dans le décompte des mots prononcés pendant toute l'expérience Mégaphone, Montréal, dire et être se classent parmi les dix mots les plus prononcés. Les autres? On, je, il, vous, nous, you, peut.

Autres exemples de prise de parole citoyenne


Descendant des « assemblées populaires » à Montréal dans la première moitié du 20e siècle et du Speaker's Corner à Londres, Mégaphone a rappelé à certains participants d'autres exemples, ailleurs dans le monde, où la parole citoyenne est invitée : citons la coutume de l'arbre à palabres en Afrique, ou le dazibao en Chine, une affiche rédigée par un citoyen, traitant d'un sujet souvent politique, placardée pour être facilement lue par tous.

Mégaphone était une expérience interactive de prise de parole au cœur du Quartier des spectacles, à la promenade des Artistes, qui s'est déroulée du 4 septembre au 4 novembre 2013. Une exposition visuelle et sonore sur les grands orateurs qui ont marqué le Québec, le long de la promenade, complétait l'installation. Pour découvrir la vidéo de démonstration.

L'ONF en bref


L'Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d'auteur. L'ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 4 prix Écrans canadiens, 7 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie. Le contenu primé de l'ONF peut être visionné dans ONF.ca, de même que sur les ordiphones, les tablettes et la télévision connectée au moyen de ses applications.

À propos du Quartier des spectacles


Depuis plus de 100 ans, le Quartier des spectacles est le cœur culturel de Montréal. Aujourd'hui, c'est aussi un carrefour de développement économique, urbain et culturel qui mise sur ses nombreux atouts pour consolider le statut de Montréal comme grande métropole culturelle. Lieu de création vivant, ouvert à la diversité artistique et au métissage culturel, le Quartier a de quoi combler autant les amateurs d'arts numériques que de musique du monde. Douze mois par année, à toute heure du jour, Montréalais et visiteurs affluent dans ses 80 lieux de diffusion, sa quarantaine de festivals, ses 7 places et espaces publics. Allié à un cadre urbain unique et mis en lumière de façon audacieuse, le Quartier des spectacles est une destination incontournable pour vivre la rencontre avec la culture et toute son effervescence. Pour obtenir plus d'information, consultez le quartierdesspectacles.com.

-30-


Renseignements :

Partenariat du Quartier des spectacles

Marie-Joëlle Corneau
Relations avec les médias
Tél. : 514 879-0009, poste 260
Cell. : 514 348-9676
marie-joelle.corneau@quartierdesspectacles.com 


Office national du film du Canada


Lily Robert
Directrice, Communications institutionnelles, ONF
Tél. : 514-283-3838
Cell. : 514-296-8261
l.robert@onf.ca