Dessin montrant un petit garçon avec une grosse tête. Photo d’un personnage de BLA BLA, un site Web interactif réalisé par Vincent Morisset en 2011.

Communiqués de presse et trousses médias

EN SALLE DÈS LE 4 AVRIL 2014 AU CINÉMA EXCENTRIS À MONTRÉAL

Communiqué de presse

2014/03/10

Sortie simultanée sur les plateformes ONF.ca et cinemaexcentris.com
partout au Canada

Il ventait devant ma porte réalisé par Pierre Goupil et Rénald Bellemare

Le grand retour d'un cinéaste
 
Montréal, le 10 mars 2014 – Produit par Colette Loumède et Nathalie Cloutier au sein du Programme français de l'ONF, Il ventait devant ma porte, réalisé par Pierre Goupil et Rénald Bellemare, prendra l'affiche en exclusivité au Cinéma Excentris à Montréal dès le 4 avril 2014. Présenté en première mondiale aux Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ) en février, le film sera offert partout au Canada à la même date grâce à une sortie simultanée sur les plateformes ONF.ca et cinemaexcentris.com. Un documentaire puissant et des plus pertinents sur le combat contre la maladie mentale et le renouveau que permet la création, à l'heure où les politiques d'intervention en santé mentale et en itinérance font l'actualité.

Il ventait devant ma porte
Œuvre aussi personnelle qu'émouvante, Il ventait devant ma porte marque le grand retour d'un artisan de l'image et du son dont nous étions sans nouvelles depuis plus de dix ans. Pierre Goupil est pourtant un cinéaste marquant qui, par le biais de l'autofiction et de l'essai autobiographique, a contribué au renouveau de la création dans notre cinéma. Avec franchise, Il ventait devant ma porte révèle aujourd'hui la raison de cette longue absence qui aurait pu l'éloigner à jamais de la pratique de son art. En 2010, Pierre Goupil est même évincé de son logement et doit se reprendre en main. Atteint de troubles bipolaires, il se raconte dans cette chronique intime où il confie son rapport difficile à la maladie et revient sur son cheminement d'artiste aux prises avec la précarité et la vulnérabilité. Mais à tout apitoiement, le film préfère la célébration de l'amitié, des liens sociaux, de l'engagement politique et de la création qui redonnent une direction à la vie. C'est ainsi que nous rencontrons des anciens compagnons de tournage (Michel La Veaux, directeur photo du film Le démantèlement de Sébastien Pilote), les vieux amis de la Casa Obscura, notamment Jacques Leduc ( On est loin du soleil, Trois pommes à côté de sommeil), Richard Brouillette ( L'encerclement) et Paule Baillargeon ( La cuisine rouge, Trente tableaux). Réalisé en toute complicité avec Rénald Bellemare, Il ventait devant ma porte revendique haut et fort le non-conformisme et la liberté de l'individu face à tous les pouvoirs qui asservissent.
 
La musique du film a été réalisée par le groupe de jazz Jos Guitare, dirigé par Serge Lavoie, lauréat du prix Artiste pour la paix 2013, le « gratteux de guitare » victime en 2012 de l'arrestation musclée effectuée par Stéfanie Trudeau, alias matricule 728. Serge Lavoie a été récompensé pour son profond engagement social et son exemplaire capacité à pardonner et à transformer ce traumatisme en expérience artistique positive.

À propos des réalisateurs et du monteur

Pierre Goupil
Pierre Goupil est acteur et réalisateur. Il s'intéresse très jeune aux arts et est titulaire d'un baccalauréat en communication, option cinéma. Il collabore rapidement à plusieurs productions indépendantes qui lui font mettre à profit sa polyvalence en tant que producteur, monteur, assistant réalisateur et distributeur aux Films du crépuscule (aujourd'hui K-Films Amérique). À 29 ans, il tourne en 16 mm Robert N., un premier court métrage de fiction. Suit en 1985, Celui qui voit les heures, un film introspectif à petit budget qui reste, par sa modernité, une des œuvres les plus singulières de notre cinématographie. En 2000, La vérité est un mensonge reçoit le Prix coup de cœur des Rendez-vous du cinéma québécois – Télé Québec. Des extraits de ces films figurent dans la trame narrative de Il ventait devant ma porte.

Rénald Bellemare
Réalisateur, Rénald Bellemare est présent au cinéma et à la télévision. Mais il est surtout connu pour son travail de directeur photo sur de nombreuses productions, dont Le côté obscur de la Dame Blanche (2006) de Patricio Henriquez, La cueca sola (2003) de Marilu Mallet et Vue du Sommet (2001) de Magnus Isacsson. En 2010, il est du projet Avoir 32 ans de Robbie Hart et Luc Côté. Avec Il ventait devant ma porte, il a apporté un soutien précieux à Pierre Goupil pour la scénarisation et la réalisation de son film.

Michel Giroux
En tant que monteur, Michel Giroux a été complice de nombreux cinéastes et vidéastes dont Robert Morin ( Journal d'un coopérant, Papa à la chasse aux Lagopèdes), Paule Baillargeon ( Trente tableaux) et Luc Bourdon ( La mémoire des anges). Il réalise par ailleurs des bandes vidéo et des installations pour des spectacles multimédias.

IL VENTAIT DEVANT MA PORTE
71 minutes

Dès le 4 avril au Cinéma Excentris
3536, boulevard Saint-Laurent, Montréal

Sortie simultanée sur les plateformes ONF.ca et cinemaexcentris.com
partout au Canada


L'ONF en bref
L'Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d'auteur. L'ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 4 prix Écrans canadiens, 7 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie. Le contenu primé de l'ONF peut être visionné dans ONF.ca, de même que sur les ordiphones, les tablettes et la télévision connectée au moyen de ces applications.

-30-

RSVP et renseignements :

Marie Marais                   
Attachée de presse pour l’ONF           
Téléphone : 514-845-2821           
Cellulaire : 438-933-2821
marais@cooptel.qc.ca

Lily Robert
Directrice, Communications institutionnelles, ONF
Téléphone : 514-283-3838
Cellulaire : 514-296-8261
l.robert@onf.ca