Dessin montrant un petit garçon avec une grosse tête. Photo d’un personnage de BLA BLA, un site Web interactif réalisé par Vincent Morisset en 2011.

Communiqués de presse et trousses médias

L'Office national du film du Canada pleure la légende du cinéma canadien Don Owen.

Communiqué de presse

2016/02/24

Le 24 février 2016 – Montréal, Québec – Office national du film du Canada

Le Canada a perdu l’un des pionniers de son cinéma : Don Owen s’est éteint à 84 ans, le 21 février, à Toronto.

Né à Toronto le 19 septembre 1931, Don Owen était un précurseur du cinéma de fiction à l’ONF, où il a scénarisé et réalisé deux films qui ont capté avec brio le climat de fébrilité des années 1960 : Nobody Waved Good-bye ( Départ sans adieux, 1964) et The Ernie Game ( Ernie, 1967). 

Mettant en vedette Peter Kastner et Julie Biggs, Nobody Waved Good-bye a remporté le prix Robert- J.- Flaherty de la British Academy of Film and Television Arts, un prix normalement décerné aux œuvres  documentaires. Le film a aussi été inscrit sur la liste du TIFF des dix meilleurs films canadiens de tous les temps en 1984. Vingt ans après la sortie de Nobody Waved Good-bye, Don Owen a réalisé une suite intitulée Unfinished Business.

Ernie Game, dans lequel jouaient Alexis Kanner et Jackie Burroughs, a été salué par la Cinematheque Ontario comme l’un des exemples les plus innovateurs de film personnel du Canada anglais et a reçu deux prix au Palmarès du film canadien (aujourd’hui devenu les prix Génie), soit celui du meilleur film de fiction et celui de la meilleure réalisation.

Don Owen a aussi créé certains des documentaires les plus originaux de l’époque, notamment les classiques de 1965 High Steel ( Charpentier du ciel), regard sur les poseurs d’acier mohawks récompensé du prix spécial de la jeunesse au Festival international du film de Berlin, et Ladies and Gentlemen... Mr. Leonard Cohen ( Mesdames et messieurs, M. Leonard Cohen) coréalisé avec Don Brittain et gagnant d’un prix au Palmarès du film canadien.

Son génie du récit se manifeste également dans des courts métrages de l’ONF tels Runner ( Le coureur, 1962), profil du fondeur canadien Bruce Kidd, dont W.H. Auden assure la narration; Toronto Jazz (1963), vibrante célébration de la scène musicale torontoise; de même que Notes for a Film About Donna & Gail (1966), l’histoire de deux jeunes femmes, qui a valu un autre prix du Palmarès du film canadien à Owen.

Avant d’entamer une carrière en cinéma, Don Owen était poète et étudiant en anthropologie à l’Université de Toronto. Entré à l’ONF en 1960, il faisait partie d’une équipe de directeurs photo travaillant aux classiques du cinéma direct La lutte (1961) et À Saint-Henri le cinq septembre (1962).

Le Festival international du film de Toronto a consacré une rétrospective de son œuvre.

Citation

« À une époque où un vent de profonds changements soufflait sur le Canada et l’ONF, Don Owen a insufflé le goût du risque et un nouvel esprit d’authenticité au cinéma canadien. Ses fictions et ses documentaires reflétaient son temps alors que les Canadiens et les Canadiennes de son âge remettaient en cause les notions reçues de sagesse et engageaient la vie, les arts et le cinéma sur d’audacieuses nouvelles voies. C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Don, et je lui suis immensément reconnaissant pour son riche héritage artistique, lequel sera perpétué dans les œuvres avant-gardistes du cinéma canadien. » ─ Claude Joli-Coeur, commissaire du gouvernement à la cinématographie et président de l’ONF

-30-

Relations avec les médias

Lily Robert
Directrice, Communications, Marketing et Affaires publiques
Tél. : 514-283-3838
Cell. : 514-296-8261
l.robert@onf.ca

L’ONF en bref

L’Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d’auteur. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 14 prix Écrans canadiens, 11 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie. Le contenu primé de l’ONF peut être visionné dans ONF.ca, de même que sur les ordiphones, les tablettes et la télévision connectée au moyen de ses applications.