Dessin montrant un petit garçon avec une grosse tête. Photo d’un personnage de BLA BLA, un site Web interactif réalisé par Vincent Morisset en 2011.

Communiqués de presse et trousses médias

L'ONF s’engage à investir 50 % de son budget de production dans des films réalisés par des femmes.

Communiqué de presse

2016/03/08

8 mars 2016 – Vancouver – Office national du film du Canada (ONF)

L’ Office national du film du Canada (ONF) veillera à ce que la moitié au moins de ses productions soient réalisées par des femmes et à ce que la moitié de son budget total de production soit allouée aux projets de réalisatrices, a annoncé le président de l’ONF Claude Joli-Coeur à l’occasion d’un panel auquel il participait au Festival Vancouver International Women in Film le 8 mars, Journée internationale des femmes.

L’ONF réalisera cet engagement dans les trois prochaines années et, en toute transparence, fera des mises à jour régulières de ses allocations budgétaires que le public pourra consulter sur le site Web de l’organisme.

« L’ONF a toujours été un chef de file en matière de cinéma des femmes, a mentionné Claude Joli-Coeur, commissaire du gouvernement à la cinématographie et président de l’ONF. Dans le présent exercice financier, les films réalisés par des femmes représentent la moitié de nos dépenses totales de production. Nous prévoyons que cette proportion augmentera sensiblement pour l’exercice 2016-2017. Bien sûr, cette proportion a varié au fil des ans. À l’ONF, la production de films signés par des femmes a connu de bonnes et de moins bonnes années. Cette époque est révolue. Aujourd’hui, je m’engage à ce que l’ONF atteigne la parité totale, ce qui, je l’espère incitera le reste de l’industrie à emboîter le pas. »

Women in View on Screen, un organisme national sans but lucratif qui a pour mission de favoriser la parité hommes-femmes et la diversité culturelle dans les médias canadiens, et ce, tant à l’écran que derrière l’écran, a récemment publié un rapport sur l’industrie canadienne du film qui révèle que, sur un échantillon de 91 longs métrages produits en 2013-2014, à peine 17 % des réalisateurs, 22 % des scénaristes et 12 % des directeurs photo sont des femmes.

En prenant cet engagement, l’ONF contribue à accroître la représentation des femmes et s’impose comme un leader du cinéma des femmes au Canada. Pour l’année 2015-2016 en cours, l’ONF a atteint la parité en ce qui concerne les dépenses de production : 43,5  % des budgets de production sont affectés aux films de réalisatrices, 43,5  %  aux films de réalisateurs, 11,3 % aux films réalisés par des équipes mixtes et 1,8 % des budgets n’a pas encore été assigné. Il s’agit d’une hausse par rapport à 2014-1015 alors que 41,7 % des dépenses de production ont été  affectées aux films faits par des femmes et 47,8 % aux projets de cinéastes masculins. L’ONF achève actuellement des longs métrages documentaires de prestige tels que Terre de roses, mon nom est Gulîstan, de Zayne Akyol; DAVID(S), un homme dans l’univers, de Céline Baril; The Road Forward, de Marie Clements; Window Horses, un long métrage d’animation d’Ann Marie Fleming; The Apology, de Tiffany Hsiung; Threads, le plus récent film d’animation de Torill Kove; Gun Runners, d’Anjali Nayar;  Oscar, de Marie-Josée Saint-Pierre; et Ocean Falls, l’univers narratif interactif de Jody Sugrue, pour n’en nommer que quelques-uns.

Par ailleurs, les femmes occupent des postes-clés à l’ONF tant du côté de la création que de la gestion. Ainsi, 55 % des producteurs et producteurs exécutifs qui travaillent à l’ONF dans l’ensemble du pays sont des femmes, alors que 66 % des cadres supérieurs de l’ONF et 70 % des membres du conseil d’administration sont des femmes.

Depuis la Deuxième Guerre mondiale, lorsque les femmes ont commencé à occuper le marché du travail comme jamais auparavant, l’ONF leur a toujours fait une place dans les rôles de création.  Assurer la diversité des voix des femmes, y compris des réalisatrices autochtones et des minorités visibles, est essentiel si nous voulons être en mesure d’exécuter notre mandat de refléter les diverses perspectives canadiennes.

Depuis plus de 75 ans, l’ONF a produit les œuvres de réalisatrices réputées comme Evelyn Lambart ( Caprice en couleurs, avec Norman McLaren), Bonnie Sherr Klein ( C’est surtout pas de l’amour : Un film sur la pornographie), Terre Nash ( Si cette planète vous tient à cœur), Anne Claire Poirier ( Tu as crié : Let me go), Alanis Obomsawin ( Kanehsatake: 270 ans de résistance), Michèle Cournoyer ( Le chapeau), Torill Kove ( Le poète danois), Sarah Polley ( Les histoires qu’on raconte), Ève Lamont ( Le commerce du sexe) et Mina Shum ( Neuvième étage).

–30–

Liens connexes

Festival Vancouver International Women in Film
Women in View on Screen

Restez branchés

Espace de visionnage en ligne sur ONF.ca
Facebook : facebook.com/onf.ca
Twitter : twitter.com/onf

Relations avec les médias

Marie-Claude Lamoureux
Relationniste, ONF
Tél. : 514-283-9607
Cell. : 514-297-7192
m.c.lamoureux@onf.ca        
Twitter : @MC_ONF

Lily Robert
Directrice, Communications, Marketing et Affaires publiques, ONF
Tél. : 514-283-3838
Cell. : 514-296-8261
l.robert@onf.ca

L’ONF en bref

L’Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d’auteur. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 14 prix Écrans canadiens, 11 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie. Le contenu primé de l’ONF peut être visionné dans ONF.ca, de même que sur les ordiphones, les tablettes et la télévision connectée au moyen de ses applications.