Dessin montrant un petit garçon avec une grosse tête. Photo d’un personnage de BLA BLA, un site Web interactif réalisé par Vincent Morisset en 2011.

Communiqués de presse et trousses médias

Neuf documentaires de l'ONF à l'affiche du Hot Docs 2016.

Communiqué de presse

2016/03/22

22 mars 2016 – Toronto – Office national du film du Canada (ONF)

Dans la foulée de l’engagement historique de l’ Office national du film du Canada (ONF) à l’égard de la parité hommes-femmes en production cinématographique, les films puissants et diversifiés réalisés à l’ONF par des femmes de grand talent occupent le devant de la scène au Festival canadien du documentaire international Hot Docs avec quatre longs métrages documentaires présentés en première et quatre classiques du documentaire.

La sélection de l’ONF au Hot Docs propose également une œuvre indépendante nouvellement acquise et une avant-première de la prochaine production en réalité virtuelle de l’ONF Cardboard Crash, pour un total de dix films.

Présenté en première mondiale au programme Big Ideas du Festival, The Apology, premier long métrage documentaire de la réalisatrice de Toronto Tiffany Hsiung, suit la trajectoire personnelle de trois survivantes du système d’esclavage sexuel mis en place dans les territoires d’Asie occupés par les Japonais pendant la Deuxième Guerre mondiale. La survivante et militante Won-ok Gil ainsi que Mee-hyang Yoon, membre du Conseil coréen pour les femmes enrôlées de force comme esclaves sexuelles par le Japon, prendront part à un panel après la présentation du film.

Canadian Spectrum, la compétition officielle réservée aux productions canadiennes, accueillera les premières de trois longs métrages documentaires de l’ONF, dont les premières mondiales d’ Angry Inuk (ONF/ Unikkaat Studios/ EyeSteelFilm), de la cinéaste établie à Iqaluit Alethea Arnaquq-Baril, un film visant à changer les perceptions bien ancrées qui ont alimenté l’opposition à la chasse au phoque, et Arile et Matanda ( Gun Runners), de la cinéaste et journaliste montréalaise établie à Nairobi, Anjali Nayar, l’histoire de deux bandits du nord du Kényan qui ont troqué leurs fusils pour devenir des marathoniens professionnels. En première canadienne, Gulîstan, Terre de roses ( Gulîstan, Land of Roses) ( Périphéria/ Mîtosfilm/ONF), de la Montréalaise Zaynê Akyol, propose un gros plan sur le combat de femmes kurdes contre le groupe État islamique.

Le programme Redux de Hot Docs, qui fait redécouvrir des films applaudis au cours des années précédentes, propose Les événements de Restigouche ( Incident at Restigouche) un film d’Alanis Obomsawin sorti en 1984 dans lequel la brillante documentariste fouille l’histoire à l’origine de deux raids menés par la police provinciale du Québec dans la réserve de Restigouche en juin 1981. Dans ce documentaire mémorable, Alanis Obomsawin, qui entame la 50e année de son impressionnante carrière à l’ONF, fait le procès de la justice et des relations qu’entretient gouvernement et Premières Nations.

Le programme Focus rendra hommage à productrice et réalisatrice primée Rosie Dransfeld, en lui consacrant une rétrospective comprenant trois films de l’ONF : Beaverman (2002), The Dogwalker (2007) et Le monde s’en fout ( Who Cares)(2012), regard puissant en cinéma vérité sur des femmes prises dans le cercle de la dépendance, de la violence et de la prostitution dans l’univers des travailleuses du sexe à Edmonton. L’ONF coproduit le prochain documentaire de Rosie Dransfeld, Memento Mori.   

La sélection de films de l’ONF au Hot Docs se termine avec Zimbelism, un documentaire coproduit par Studio Shoot/ Bunbury Films sur l’œuvre du photographe humaniste George S. Zimbel, distribué par l’ONF. Réalisé par Jean-François Gratton et le fils de George, Matt Zimbel, ce film de 90 minutes est présenté pour la première fois à Toronto à Artscapes, une vitrine vouée à la célébration des arts, de la créativité, de la musique et de la culture pop.

Le volet DocX du Festival présente une avant-première de l’expérience en RV de l’ONF Cardboard Crash, créée par Vincent McCurley et le Studio Interactif de l’ONF à Vancouver. Dans un monde d’intelligence artificielle et de voitures automatisées, qui donc détermine l’algorithme de l’éthique pour gérer les situations d’urgence? Cardboard Crash place l’utilisateur « dans la peau » de l’ordinateur et l’oblige, par le recours à un procédé de ralenti très détaillé ( bullet time), à prendre une décision difficile face à une multitude de données et à l’absence de réponse facile. Loc Dao est le producteur et producteur exécutif de Cardboard Crash. L’expérience immersive a été présentée plus tôt cette année dans la section New Frontier du Festival du film de Sundance.

Faits en bref

Nouveaux documentaires de long métrage

  • The Apology est le premier long métrage documentaire de la réalisatrice torontoise Tiffany Hsiung. Produit par Anita Lee, de l’ONF, ce film éblouissant suit la trajectoire personnelle de trois « femmes de réconfort » qui figuraient parmi les quelque 200 000 adolescentes et jeunes adultes que l’armée japonaise impériale a enlevées et forcées à l’esclavage sexuel durant la Deuxième Guerre mondiale. Murées depuis des décennies dans le silence et la honte de leur passé, elles savent qu’il ne leur reste que peu de temps pour témoigner des faits réels et faire en sorte que cette horrible page d’histoire marque les mémoires.
  • Tiffany Hsiung compte parmi les cinq cinéastes invités par Hot Docs à réaliser un court métrage qui sera montré avant les projections du Festival : une vidéo de 45 secondes qui sera tournée pendant la première de son film et dont le montage sera effectué le soir même. Tiffany Hsiung participera également à un panel intitulé « My First Docs », le 4 mai. 
  • Dans son long métrage documentaire Angry Inuk, la cinéaste Alethea Arnaquq-Baril s’élève contre les décisions et perceptions bien ancrées qui ont renforcé l’opposition à la chasse au phoque. Elle et une nouvelle génération d’Inuits technophiles sortent de leur zone de confort pour créer un récit qui confronte les militants des droits des animaux et donne une voix au peuple inuit. Leur mission, telle qu’ils la perçoivent, consiste à convaincre les groupes de défenseurs des animaux que le marché de la peau de phoque est un aspect important du mode de vie inuit et que les Inuits ont leur mot à dire lorsqu’il est question de protection des animaux et d’environnement. Angry Inuk est produit par Alethea Arnaquq-Baril (Unikkaat Studios) et Bonnie Thompson (ONF), en association avec EyeSteelFilm.
  • Réalisé par Anjali Nayar, Arile et Matanda ( Gun Runners)
  • relate l’histoire de Julius Arile et Robert Matanda, des voleurs de grand chemin qui, des années durant, sèment la terreur dans les campagnes du nord du Kenya en commettant des vols de bestiaux et des cambriolages, et en fuyant la police. Aussi, lorsque les deux bandits disparaissent soudainement, leur entourage conclut à leur mort ou à leur arrestation. En fait, ils ont troqué leur fusil contre des chaussures de course dans l’espoir de compter parmi les meilleurs coureurs de marathon professionnels du monde. Si les années passées à fuir la police ont préparé ces hommes à courir des marathons, ceux-ci possèdent-ils en revanche les qualités nécessaires pour surmonter la corruption, la défiance et la jalousie qui risquent d’entraîner le dérapage de leur carrière? Arile et Matanda ( Gun Runners) est produit pour l’ONF par Annette Clarke et Kat Baulu.
  • Gulîstan, Terre de roses ( Gulîstan, Land of Roses) capte les activités des combattantes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui luttent pour instaurer un régime démocratique plus juste au Moyen-Orient. Ces guérilleras sont l’avenir révolutionnaire d’un peuple et le visage occulté d’une guerre médiatisée : le visage féminin et féministe d’un groupe révolutionnaire uni par une même vision de la liberté. À l’heure où la lutte s’intensifie, ces combattantes aguerries qui incarnant un idéal révolutionnaire nous livrent leurs réflexions et aspirations, et nous font partager leur intimité. Produit par Sarah Mannering, Fanny Drew, Yanick Létourneau, Mehmet Aktaş, Nathalie Cloutier et Denis McCready, Gulîstan, Terre de roses ( Gulîstan, Land of Roses) est une coproduction canado-allemande produite par Périphéria en coproduction avec Mîtosfilm et l’ONF. Le film sera présenté en première mondiale à Visions du Réel (du 15 au 23 avril) à Nyon, en Suisse. Zaynê Akyol est lauréate du prix Meilleur espoir en cinéma documentaire, Chaire René-Malo/ONF de l’Université du Québec à Montréal.
  • Le long métrage documentaire Zimbelism nous présente l’œuvre du photographe humaniste George S. Zimbel, l’un des derniers de sa génération à pratiquer la photographie de rue. Le film porte un regard honnête et émouvant sur ce périple photographique de 70 ans au cœur de l’expérience humaine de la seconde moitié du 20e siècle. Présidents, cultivateurs, premiers ministres, mécaniciens de train, vedettes de cinéma et enfants s’y trouvent immortalisés. Cet extraordinaire conteur tire de sa chambre noire des récits qui nous conduisent de l’univers de John F. Kennedy à celui de Marilyn Monroe ou de Harry Truman, nous entraînent parmi les véritables « Mad Men » de Madison Avenue et nous font vivre le combat épique qu’il a dû mener contre son New York Times adoré pour défendre ses droits.

Micro-rencontres

  • Le lundi 2 mai, de 11 h 30 à 12 h 30 : ONF ARCHIVES propose une conversation avec des spécialistes sur l’utilisation du métrage d’archives dans le récit. Des cinéastes expérimentés commenteront leurs choix de création, un as de la technologie parlera de la fusion des multiples formats médiatiques et un experts de la recherche d’images ainsi qu’un producteur expliqueront en quoi il est rentable d’utiliser des plans d’archives dans les films. La rencontre sera animée par Mia Desroches, directrice,  Distribution à l’ONF.

–30–

Liens connexes

Communiqué ONF - Parité hommes-femmes en production cinématographique
Festival canadien du documentaire international Hot Docs
Unikkaat Studios
EyeSteelFilm

Périphéria
Mîtosfilm
Studio Shoot
Bunbury Films

Restez branchés

Espace de visionnage en ligne sur ONF.ca
Facebook : facebook.com/onf.ca
Twitter : twitter.com/onf

Relations avec les médias

Pour l’ONF
Nadine Viau
Relationniste, ONF
Tél. : 514-496-4486
Cell. : 514-458-9745
n.viau@onf.ca

Pour le film Zimbelism
Frederic Bohbot
Bunbury Films Inc.
Tél. : 514-667-6835
Cell: 514-967-4321
E-mail: fb@bunburyfilms.com

Lily Robert
Directrice, Communications, Marketing et Affaires publiques, ONF
Tél. : 514-283-3838
Cell. : 514-296-8261
l.robert@onf.ca

L’ONF en bref

L’Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d’auteur. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 14 prix Écrans canadiens, 11 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie. Le contenu primé de l’ONF peut être visionné dans ONF.ca, de même que sur les ordiphones, les tablettes et la télévision connectée au moyen de ses applications.